Valse(s) Caprices

Home » Albums » Valse(s) Caprices

Frédéric Sylvestre

Le morceau choisi est : Jeannette de Gus Viseur et Louis Ferrari

Quatuor de guitares : Frédéric Sylvestre, Marie-Ange Martin, Serge Merlaud, Jean-Luc Sitruk.
Invité: Marcel Azzola (Accordéon)

CD Cinq Planètes CP 05116 – 2004

C’est avec un album consacré à Jean-Sébastien Bach que l’on a pu découvrir le quatuor de guitares réunies par Frédéric Sylvestre. Bien vite, la parution de ce premier opus suscite l’envie de prolonger l’expérience, en abordant d’autres territoires. Frédéric, qui a toujours eu le goût des valses, pense un moment à Chopin, mais a tôt fait de succomber au charme canaille des mélodies popularisées par les accordéonistes, avec lesquels les guitaristes entretiennent d’ailleurs, depuis l’origine, une complicité des plus fécondes…

Ce nouvel album s’impose donc comme un exemple de relecture parfaitement réussie d’un répertoire investi avec intelligence, rigueur, brio et invention.

—  Max Robin

Après un premier opus consacré à des transcriptions de Jean-Sébastien Bach (Alphée, 1998), Frédéric Sylvestre a réuni son quatuor de guitares pour aborder le répertoire des valses. Ce que pouvait avoir d’un peu « austère » le projet initial s’estompe ici, au profit d’un fonctionnement plus ouvert. On retrouve avec plaisir le Frédéric improvisateur, distillant de superbes chorus au fil des pièces choisies et arrangées avec goût (la fréquentation assidue de l’œuvre du grand Jean-Sébastien n’y est sans doute pas étrangère). Des classiques bien sûrs (Indifférence, Flambée montalbanaise, Passion…), mais aussi des joyaux moins connus (Jeannette, Two Lonely People de Bill Evans, With a Song in My Heart…) et quelques compositions – que le leader traite avec beaucoup d’originalité et d’élégance – moins « musettes » que « sud-américaines ». Solidement épaulé par Serge Merlaud et Marie-Ange Martin, jazzmen avertis, et par Jean-Luc Sitruk à la guitare baryton, Frédéric reçoit également le soutien (impérial !) de Marcela Azzola en guest. De la belle ouvrage !

—  Paul Winterstein (Guitarist Acoustic #1)